Dix-neuvième jour de confinement

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Confinement, Epidémie

Silence
Torpeur
Et encore le silence
Serions nous les seuls survivants?
La Terre est entrée en collision avec un paquet de coton.
Nous sommes ouatés
Nous errons dans des rues vides.
Tiens, un autre être humain!
Que c'est étrange!
Nous nous écartons sur son passage
L'autre est devenu notre ennemi
Et pourtant!
Nous lui sourions
Discret geste de la main
Un léger "Bonsoir!"
Une dernière complicité
Un dernier reste d'humanité.
Nous vivons comme si c'était l'Apocalypse.
C'est venu comme ça
D'un coup
En douceur
Si doucement.

Ouate
Nous baignons dans la ouate
Tout arrive feutré
Non par la porte d'entrée mais par écran interposé
Et nous acceptons tout
C'est arrivé si vite.
Quelles journées étranges
Mes amis sont devenus des numéros
On échange des textos, tout, n'importe quoi
Il paraît qu'on meurt mais où sont donc les morts?
Nous vivons, mangeons, respirons, dormons dans nos bulles
Nous sommes des milliards de bulles
Qui flottent
Dans nos maisons
Dans les rues.

La moitié de l'humanité s'est arrêtée de vivre
Gestes suspendus
Figés
Respiration coupée
On parle
On écrit
Beaucoup
Trop sans doute
Trop vite pour compenser le vide sidérant de nos vies à l'arrêt.
Des écrans, nous arrivent des flots de vie
On s'interpelle sur les balcons
On meurt, on soigne, on se bat partout
Dans les rues, les magasins, dans les champs, les hôpitaux.
Les artistes, les musées, les savants
C'est un immense partage
Dans une réalité bizarre
Sur le net, ce grand bazar
Souk moderne sans odeur.
Une vie nouvelle qui coure le long des fils
Qui vole dans l'espace.
Et je vois mes enfants
Ils sont là sur l'écran
Vivants
Ils me font signe de la main.

"Nous sommes en l'an 2020"
Titre de film de science fiction
De roman d'anticipation.
Je suis petit
Adolescent
Allongé sur mon divan
Je lis mes bandes dessinées

"Nous sommes en 2020
Silence
Torpeur
Et encore le silence
Serions nous les seuls survivants?
La Terre est entrée en collision avec un paquet de coton"

Antoine Leprette

Mardi 3 avril 2020 - La maison du pêcheur - Locmiquélic

Extrait de "Blues du soir: le grand cris de l'arbre" (Inédit)

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot 8t6sg ?

Fil RSS des commentaires de cet article