Arghavan

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Poèmes et mots des amis et d'ailleurs Mots clés : Liberté

Arghavan Arghavan,

Ma chère branche solitaire séparée de moi

De quelle couleur est ton ciel aujourd'hui?

Est-ce qu'il y a du soleil?

Ou il est encore nuageux ?

Moi, dans ce coin extérieur du monde Je n'ai pas de ciel au dessus de ma tête

Et je ne sens rien du printemps

Dans ce coin sombre oublié

Un souvenir coloré dans mon esprit

Me fait pleurer

Mon Arghavan est là-bas

Mon Arghavan est seul

Mon Arghavan pleure

Arghavan!

Quel est le secret du printemps 1

Qui vient à chaque fois en m'apportant du chagrin ?

Arghavan! Arghavan!

Tiens-toi droit

Chante ma chanson non-chantée

Chante, chante, chante !

 

Extrait d’un poème de Hshang Ebtehaj2 (perse: هوش ) dont le nom de plume est H. E. Sayeh3 ( سایه, littéralement “Ombre”) chanté par Alireza Ghorbani

Sayeh écrivit ce poème alors qu' il était en prison pour des raisons politiques ( on ne l'a pas laissé écrire ses poèmes librement ). Dans ce poème, il parle avec son plant Arghavan ( français : Arbre de Judée)

Traduction en français de Maryam Shahryari

 

 

1 Pour lui, le printemps vient toujours avec son chagrin, alors qu'en Iran, le printemps est le commencement du nouvel an et il faut qu'il lui apporte de la chance et de la joie

2Poète iranien né en 1928. Il est emprisonné durant un an lors de la révolution iranienne en 1979. Il vit aujourd’hui en Allemagne.

3

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot z1j0m2yn ?

Fil RSS des commentaires de cet article