J’ai rêvé de ce fruit

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Liberté, Paix

Publié dans le n° 109 de Poésie-Sur-Seine dans le cadre du thème Plaidoyer pour la paix

La paix est une cerise,

Un cadeau du printemps, juteux, sucré, si longtemps attendu

Fille de fleurs si frêles, tremblantes dans les gelées d’avril.

 

La paix est un homme, une femme qui avance sur un fil

Désirable, fragile

Offerts aux plus aimants.

 

La paix est un enfant,

Une promesse d’avenir, un espoir, une espérance

Un baume pour nos nuits d’angoisse, de solitude, le rêve d’une vie.

 

La paix est un amant, une amante qu’on prend, qu’on abandonne

Que l’on trahi quand on est garce, qui vous trahi quand on l’oublie

Fidèle, infidèle au grès de nos passions, de nos dénis, de nos envies.

 

La paix est une saison.

Après l’hiver des hommes broyés, des femmes écartelées, des enfants délaissés

Revient le temps des fruits, des fleurs sur les pêchers.

 

Quand vient le temps d’aimer, le temps de reconstruire

Quand elle revient enfin l’urgence du temps de vivre avant que de mourir

La paix se fait anneau, promesse d’éternité.

 

Et toujours dans nos vies elle est une caresse, une prière, une offrande,

Un combat sans fin, jamais acquis, toujours recommencé.

 

Antoine Leprette

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot yh8k ?

Fil RSS des commentaires de cet article