Une tache sur un mur

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Vivre
Poème publié dans le numéro 27 de la revue Spered Gouez (Esprit sauvage). Pour commander cliquer ici 
Extrait: 



S’ennuyer
Tourner en rond
Mortelle lassitude
Terrible solitude 
S’ennuyer seul
A deux, en foule
Au milieu de la foule
Ne plus sentir son cœur battre
Redouter les minutes qui passent
Quand plus rien ne se passe
Qu’il n’y a plus rien à faire
Qu’attendre, attendre, attendre !
Sentir ces petites décharges électriques qui parcourent la nuque,
Une vague nausée au niveau du plexus,
Cet étrange mal au cœur qui monte, qui monte !
Le Temps se remplit du vide et ce vide  gagne  mon temps.
Dans le rien, comme à l’origine, est tapie l’énergie du tout.

Puisqu’il me faut attendre et n’espérer de rien,
Puisque la joie ne me vient plus du plaisir des autres, 
Absents ou anonymes en foule amorphe,
Je décide de filer,
Je pars en rêverie,
Mon esprit vagabonde.
Ce vide est comme un puits,
Je m’abreuve de son eau.
Une tache sur un mur devient une madone,

.... suite du poème dans le n° 27 de la revue Spered Gouez

 

Antoine Leprette

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot yrmkb ?

Fil RSS des commentaires de cet article