Le silence

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Temps

Après le fracas des bombes vient le bruit assourdissant du silence

Le silence du vertige

Le silence du vide

Le silence de la mort et peut-être de la vie

L’hébétude du rien

 

Allongé sur la plage, adossé à la dune

Je contemple les vagues se fracasser sur le rivage

Elles vont, elles viennent et semblent immuables

J’écoute les molécules du silence s’entrechoquer autour de moi

Un silence rempli de tout, d’un monde en devenir

 

Une note de musique, ou deux ou des cohortes qui déferlent en torrent

Et puis, les doigts sur le piano qui se lèvent,

En attente, comme une respiration entre inspire et expire

Le silence devient musique

Le temps est suspendu, gros d’émotions à venir

 

Et puis, j’écoute ton absence, absence terrifiante sans espoir de retour

Un silence absolu, lourd, si lourd

Le silence peuplé des monstres de l’angoisse

Des hurlements des loups dans la plaine enneigée quand la bise souffle sans pause

Alors, le silence se fait montagne, abysses insondables

 

Le silence est un morceau de Temps

Le Temps s’y accumule dans un moment sans début et sans fin

Le silence est un trou noir

Un tunnel, un passage

Et puis la vie repart, un bateau passe sur l’eau

La musique reprend son souffle,

Les doigts courent sur les touches du piano qui répond à nos attentes insatiables

D’autres présents se profilent.

 

Antoine LEPRETTE

Mardi 10 janvier 2023

Saint-Jean d’Arvey

 

 

 

Contemplation

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Réel

Publié dans le numéro 189 de la revue Florilège

S’allonger sous un arbre et contempler le monde

Noir sur fond blanc

Blanc sur fond noir

Mains de l’arbre, écheveau de ciel s’interpénètrent

Qui est quoi ?

Le regard suit les méandres

Arbre blanc sur fond d’orage

Arbre noir sur ciel de printemps

Les réalités s’entrecroisent

Comment suivre le fil ?

 

Antoine LEPRETTE

 

Témoignage venu d'Iran

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Autres regards Mots clés : Liberté

Le mardi 20 décembre 2022, je recevais ce message de Maryam qui vit en Iran. Il m’a semblé important de le publier sur mon site, avec son accord, comme témoignage. Maryam a fait des études de français en Iran. Elle est traductrice, notamment de poésie. Elle vit seule avec sa petite fille. Les dernières nouvelles reçues datent du 04 janvier pour me dire que tout va bien. Les communications sont extrêmement difficiles avec l’Iran du fait des coupures internet, de la censure et de l’extrême vigilance policière. Les dernières nouvelles envoyées par Maryam datent du 4 janvier dernier


 

Lire la suite de Témoignage venu d'Iran

Qui es-tu donc beau masque?

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Liberté, Singuliers

Poème publié dans le numéro 64 de la revue Intervention à Haute Voix de Décembre 2022 sur le thème "Masques" (IHV est un atelier de poésie qui dépend de la section art créatif de la MJC de la Vallée à Chaville - cliquer sur la page de couverture pour en savoir plus)

"On" avance masqué dans ce monde webisé!

Qui se cache derrière sa signature ?

Qui êtes-vous donc

Anonymous, Archi blabla,

Missjenny, Fabi-Gaga,

Bisounours, Guigui 33?

Ce n’est qu’un jeu nous dira "On" !

"On" s’amuse à Zorro.

"On" veut séduire les dames, flatter les beaux messieurs,

"On" peut se sentir un géant, se trouver enfin beau,

"On" peux clamer haut et fort,

Crier,

Hurler

Ses désirs,

Son désespoir,

Se sentir puissant,

Sans risque,

Peinard derrière son clavier,

Triomphe de la lettre anonyme.

"On" peut aussi injurier, insulter, tuer parfois,

Sans crainte,

Bien protégé par écran interposé,

Apparence tragique du vide,

Masque désuet pour cacher le néant

De vies mornes et ternes,

Sans passions, sans amoures,

La trouille au cœur, la peur au ventre.

*

Masqués ! quel beau métier !

Mais là, se joue une autre histoire !

Acteurs, chanteurs, mimes et danseurs

Portent nos drames et nos passions

Sur les scènes du monde entier,

Sur les écrans, à la télé,

Miroirs infinis de nos petites vies

Pour faire frémir, pour faire rêver.

Ils passent d’un monde à l’autre,

Transforment leurs corps,

Pétrissent leurs visages.

Leur peau est une pâte qui nous donne des frissons.

*

Toi, moi, lui, elle,

Qui es-tu donc beau masque ?

Au carnaval de Venise,

Au bal masqué du sous-préfet,

A la soirée de chez Dédé,

Je peux changer d’identité

Moi qui suis un et multiple,

Pluriel et singulier,

Mes mille et un moi enfin délivrés.

J’étais homme,

Je deviens femme.

J’endosse sa parure pour être son amant, son amante,

Être folle ou pédé,

Être riche et puissant,

Un peu fou, possédé,

Laisser vivre enfin mes pulsions refoulées,

Être beau, une fois !

Jouer à être laid,

Contrefait !

*

Du Tibet au Mali,

Au Japon, en Colombie,

A New-York, en Papouasie

Se joue une autre comédie.

Dansez, jouez masques ténébreux !

Pour recréer le monde,

Pour approcher les dieux,

Accompagner nos morts

Au-delà de la vie,

Pour déjouer nos peurs,

Apprivoiser nos pleurs,

Maquillez ! Embaumez !

Dessinez ! coloriez !

Rien ne sera trop beau

Pour protéger nos vies.

 

Antoine Leprette

Vendredi 23 juillet 2021 – La Maison du Pêcheur – Locmiquélic

Extrait de « Singulier(s) dans la foule » (recueil en cours)
Fil RSS des articles