Témoignage venu d'Iran

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Autres regards Mots clés : Liberté

Le mardi 20 décembre 2022, je recevais ce message de Maryam qui vit en Iran. Il m’a semblé important de le publier sur mon site, avec son accord, comme témoignage. Maryam a fait des études de français en Iran. Elle est traductrice, notamment de poésie. Elle vit seule avec sa petite fille. Les dernières nouvelles reçues datent du 04 janvier pour me dire que tout va bien. Les communications sont extrêmement difficiles avec l’Iran du fait des coupures internet, de la censure et de l’extrême vigilance policière. Les dernières nouvelles envoyées par Maryam datent du 4 janvier dernier


 

Bonsoir cher Antoine

Ça va ?

Nous , nous allons bien, mais tu peux pas comprendre la situation, c'est catastrophique

Chaque jour, on tue et stoppe les gens seulement pour participer dans la manifestation ou même pour laisser un post sur Instagram.

Il y a environ deux semaines, je te jure, ils ont arrêté mon frère sans raison et l'ont battu jusqu'à la mort. Je fais aussi des choses et je participe à des manifestations, mais Antoine, tu ne sais pas à quel point la situation est effrayante. J'ai mis de côté mon hijab pour montrer ma protestation, mais nos vies sont en danger à chaque instant.

Mais tu sais, je n'ai plus peur de mourir, parce que ceux qui ont été tués n'avaient pas peur non plus. Nous continuerons dans ce combat jusqu'à la fin de nos vies, et j'espère vraiment que quelque chose de bien arrivera. Je serai très satisfait si mes enfants et le reste d'entre nous seront à l'aise avec ma mort.

Tu ne sais pas à quel point c'est amusant de crier contre eux. Ils volent et violent des filles et des garçons. Ils violent tellement que les gens meurent ou deviennent fous. C'est terrible.

Il y a quelques jours, alors que nous manifestions avec nos amis et que les femmes s'enfuyaient, nous avions toutes très peur, mais nous étions fières de nous. La plus grande chose qui soit arrivée est cette empathie et cette unité entre les garçons et les filles. Les garçons et les hommes nous aident beaucoup. Ils sont comme une forteresse pour moi. Je les aime tous.

Je veux que vous nous envoyiez une bonne énergie et si vous pouvez crier notre voix dans votre pays.

Si je viens un jour en France, je vous raconterai certainement tous les moments de cette révolution.

Internet est très faible.

Si je n'étais pas là* un jour et qu'il y avait une révolution en Iran, sais (sache) que je t'aimerais toujours du fond du cœur.

Je dis cela parce que nous pouvons être tués à tout moment. Quand je passe devant des agents sans foulard ni hijab et que leurs armes sont pointées sur nous, mon corps tremble mais je marche avec force et dis qu'il n'y a pas de problème si les gens

Maryam

14:14

Si* on me tue

 

 

 

 

Écrire un commentaire

Quelle est la sixième lettre du mot n3bprfq ?

Fil RSS des commentaires de cet article