Naître - Le temps de l’eau

Rédigé par Antoine Aucun commentaire
Classé dans : Voyages en poésie Mots clés : Singuliers

Qu’il était doux le temps de l’eau

Chaque caresse me parvenait en onde tendre

Chaque mot était musique

Les couleurs étaient d’aquarelle jaune et rouge, orangée

Les jours et les nuits rythmés au son du tambour

Sans début et sans fin

Et puis ma couche est devenue trop serrée

Mon hamac étriqué

Les parois de mon nid se sont mises à pulser, frénétiques

J’étouffais

Les battements du tambour jouèrent des rythmes sauvages

Ils me disaient : « Tu dois partir, t’en aller »

Au loin, si loin et si proche, une voix douce, sa voix, la voix des sirènes,

me chantait « Viens ! Viens ! je t’attends ! »

Je me suis étiré dans un chemin étroit

J’ai rampé

Un départ sans retour

Des mains m’ont recueilli comme on accueille une offrande

J’ai respiré des flammes

Mes poumons brûlaient

J’ai hurlé de terreur

Épuisé, je me suis endormi au rythme du tambour

Peau contre peau,

Caressé

Premier port

Apaisé.

 

Jeudi 5 octobre 2023 – La maison du Pêcheur - Locmiquélic

Antoine LEPRETTE

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot egmis27t ?

Fil RSS des commentaires de cet article